Pierre

separator

 

 IV- PIERRE GILBERT (1724-1771)

 (Dufour Marie, Angélique, Charlotte 1738-1811)

 Une des cinq familles Gilbert d’Amérique du Nord a été implantée ici par Pierre Gilbert, capitaine de navire, venu en Nouvelle France durant les dernières années du Régime français. marin

 Sa naissance en 1724 à Lieu-du-Vigneau, St-Seurin, Barbezieux, St-Onge, il était le fils de Louis Gilbert, marchand et fermier et d’Adrienne Petit. Cette famille comptait deux autres enfants, Marie et Jean qui demeurèrent en France.

Il a été tout à fait impossible de déterminer exactement la date, le mois et l’année d’arrivée en Nouvelle-France de l’ancêtre Pierre Gilbert. Les renseignements recueillis tant en France qu’au Canada permettent cependant d’affirmer qu’il fit plusieurs allers et retours en Amérique avant de s’y établir.

Ainsi, le 20 mars 1753, Pierre Gilbert était bel et bien en Nouvelle France puisque me Michel Lavoie, notaire royal et procureur de son père Louis Gilbert, lui fait signer un acte de renoncement à l’héritage paternel en faveur de son jeune frère Jean Gilbert.

Nous le retrouvons à Petite-Rivière St-François le 24 janvier 1756, pour la signature de son acte de mariage à la maison de Joseph Dufour, huissier et père de la future mariée. Cependant, tel qu’indiqué aux archives de Brest en France, un congé et passeport lui ont accordés le 20 mars 1757, à titre de capitaine du navire nommé Sainte-Anna du port de Saint-Malo, nous indiquant qu’il continuait de naviguer entre la France et le Canada.

Le 26 janvier 1756, il épousa à Petite-Rivière St-François, Angélique Dufour, fille de Joseph et de Marie-Anne Tremblay. Huit enfants naquirent de ce mariage : 1 vint au monde à Petite-Rivière St-François, 3 à Baie-St-Paul, 3 à l’Ile-aux-Coudres (l’extrait n’identifie que 7 des 8 enfants, deux filles et cinq garçons).

Cet ancêtre ne laissa pas une grande richesse à sa mort survenue le 10 décembre 1771 à l’Ile-aux-Coudres, où il fut inhumé.