Louis

separator

 

V- LOUIS GILBERT, dit COMTOIS (1689-1769)

(Chronologie de sa vie et de ses actes d’après les documents)

Louis Gilbert dit Comtois, natif de la paroisse de Ste-Madeleine à Besançon dans la province de Franche-Comté, France, Louis Gilbert, fils de Louis Gilbert et de Marie Lagou, est arrivé au Canada vers 1720. Louis-Gilbert, né en 1689, traverse l’océan Atlantique et devient l’ancêtre des Comtois en Amérique.

La première trace qu’on trouve de lui est en date du 20 avril 1722 à Charlesbourg, près de Québec, alors qu’il épouse Marie-Anne Jacques dit Duhaut, fille de Louis Jacques et Antoinette Leroux.

Il n’est probablement pas demeuré très longtemps à Charlesbourg puisque aucun de ses enfants n’y a été baptisé. On voit dans les registres de l’Ile-du-Pas qu’en 1729 Louis Gilbert était fermier dans cette paroisse, chez le seigneur Du Sablé.

Le 28 mars 1745, madame veuve Pierre de l’Étage cédait, à titre de cens et rentes foncières seigneuriales, à Louis Gilbert dit Comtois, demeurant dans la paroisse de Berthier, une terre comprise dans la même paroisse au sud-ouest de la rivière du Chicot, de 3 arpents de front sur une profondeur qui devait se prolonger jusqu’à la future ligne de séparation entre les propriétaires de la rivière du Chicot et ceux de la rivière Bayonne.

En l’année 1762, on cite Louis Gilbert comme capitaine de milice. Les générations connues sous le nom de Comtois le doivent au fait que Louis Gilbert dit Comtois venait de la Franche-Comté. Au fil des ans, seul le surnom est demeuré. Louis est décédé à Berthier le 14 février 1769.