Étienne

separator

 

II- ÉTIENNE GILBERT (1654-1714)

 

L’ancêtre Gilbert qui retient l’attention de tous les généalogistes est Étienne. Sa vie a été mouvementée et pas toujours facile. Il est l’un des pionniers de la paroisse de Saint-Augustin.

Étienne, né en 1654 est originaire d’Aulnay, évêché de Poitiers, au Poitou, France. Il est le fils d’Henri et de Renée Maye.

La première mention que nous avons d’Étienne en Nouvelle-France est un acte notarié d’acquisition d’une terre située à Bourg-Royal passé le 21 décembre 1675 devant le notaire Gilles Rageot. Il déclare à ce moment qu’il réside chez Paul Chalifour.

Or, les contrats d’engagement sont habituellement de trois ans. Le généalogiste Archange Godbout, dans son document sur les familles Gilbert en Amérique du Nord, donne 1671 comme date d’arrivée d’Étienne Gilbert en Nouvelle-France. Pourquoi? Voici une explication : Étienne demeure chez Paul Chalifour qui est un charpentier qui a construit plusieurs moulins à vent ou à eau. Il est reconnu pour son bon travail. Nous avons trouvé un contrat entre Paul Chalifour et l’intendant Jean Talon devant le notaire Romain Becquet le 19 janvier 1671, pour la construction d’un moulin à vent à Bourg Royal. Paul Chalifour s’engage à le rendre prêt à faire farine fin septembre 1671. Etienne Gilbert est peut-être l’homme engagé pour préparer le bois. Étienne se présente comme « scieur de long », métier qui consiste à fabriquer les planches et madriers pour la construction.

En 1683, le lundi 1er mars, Étienne Gilbert épouse à Neuville Marguerite Thibault, fille de Michel Thibault et de Jeanne Soyer. Ses parents s’étaient mariés en France et ils avaient immigré en Nouvelle-France au début des années 1660. Marguerite était âgée de 14 ans, Étienne en avait plus du double. Marguerite est née le dimanche 25 novembre 1668 à Sillery.

Jacques Lacoursière s’est intéressé de près à la première génération des descendants du grand ancêtre et de sa femme. Des treize enfants, six d’entre eux seulement contracteront mariage. Il note qu’ils auront deux couples de jumeaux et qu’une de leurs filles, Marie-Angélique, deviendra religieuse Augustine de la miséricorde de Jésus à l’Hôpital général de Québec.

Pour connaître l’histoire d’Étienne : voir la chronologie de sa vie et de ses actes d’après différents documents dans la section « l’ancêtre » du volet « Origine ».

 

 

 

Voir le texte dans l’ancètre